SolutionsMédicales.fr
Le portail au service des professionels de santé

Le plafonnement des honoraires pour éviter les dépassements d’honoraires

    Depuis une décennie, les dépassements d’honoraires sont communs, majoritairement en région parisienne et sur les spécialités médicales (dentiste et ophtalmologie en ligne de mire). Un médecin sur quatre proposerait des dépassements d’honoraires au remboursement de la Sécurité Sociale.

    A l'origine, des dépassements d'honoraires qui se voulaient exceptionnels

    Les dépassements d’honoraires, autorisés sous le gouvernement de Raymond Barre en 1980 devaient être exceptionnels pour retenir les médecins de partir à l’étranger.
    Or, le mécanisme s’est généralisé et ce pour plusieurs raisons : pas de revalorisation des consultations par l’assurance maladie, surenchère des mutuelles pour les remboursements, et augmentation des dépenses de cabinets médicaux en ville.

    Le plafonnement des honoraires proposé par la ministre de la santé

    Pour lutter contre les dépassements d’honoraires et les réguler, Marisol Touraine a proposé le plafonnement pur et simple des honoraires.
    Mais cette solution, aussi simple soit-elle à mettre en œuvre, pose aussi de nombreuses questions sur la valorisation des honoraires des praticiens libéraux. Certains remettent cette décision en cause : « Cela pourrait aboutir à augmenter les honoraires systématiquement », « Il vaudrait mieux revaloriser les honoraires des consultations », « Peut être qu’une rémunération au forfait pour les maladies chroniques seraient une meilleure idée, afin que les médecins passent plus de temps avec ces personnes-là sans regarder l’heure tourner».
    Toutefois, le Ministère de la santé pourrait trouver un allié de poids au Conseil National de l’Ordre, qui a surpris par ses propositions avancées dès la nomination de la nouvelle ministre : http://www.solutionsmedicales.fr/actualite/5726-vers-la-fin-de-la-liberte-d-installation-pour-les-jeunes-medecins

    Ecrit par: Valentine
    Article mis à jour le : mercredi 11 juillet 2012

    Ces articles sont à vocation pédagogique et informative et n'ont pas de valeur légale ou réglementaire. Malgré toute l'attention portée à leur rédaction et la relecture par un collège de professionnels expérimentés, Solutions Medicales décline toute responsabilité en cas d'inexactitude ou de lacune que ces textes pourraient comporter.