SolutionsMédicales.fr
Le portail au service des professionels de santé

Les recommandations sur le système de santé français par le comité des sages

    En février 2013, Jean-Marc Ayrault s’était rendu à Grenoble accompagné de Marisol Touraine et Geneviève Fioraso (ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche) pour dialoguer avec des praticiens hospitaliers et des médecins libéraux du CHU.
     
    Il a alors posé les premiers jalons de la future stratégie nationale en matière de santé et a demandé à un comité des sages (présidé par Alain Cordier, membre du Collège de la Haute Autorité de Santé) de fixer les axes de déploiement de cette réforme pour Juin 2013.
     
    Le document d’une centaine de page a été divulgué le 15 juillet dernier dans « La Lettre d’Espace social » (information professionnelle aux décideurs de la protection sociale) et comprend une vingtaine de propositions pour réformer le système de santé français, décrire le rôle de chaque acteur et redéfinir le parcours de soins.
     
    On en retiendra quelques unes :
     
    • Favoriser le travail en équipe, le tiers payant et la simplification administrative
     
    Le comité des sages a réfléchit tout particulièrement aux patients atteints de maladies chroniques (environ 15 millions de personnes en France): diabète, Alzheimer, Parkinson, Scoliose, Sclérose en plaques, VIH, AVC invalidant,…
    Sous la responsabilité du médecin traitant, ces patients se verront confiés à des équipes de soins de santé primaires qui assureront les soins, parfois quotidiens, de ces patients.
    Le comité suggère au gouvernement de favoriser la rémunération des équipes de soins et d’assurer le tiers payant dés le 1er janvier chez tous les médecins libéraux de secteur I (tarif Sécurité sociale) afin que le patient n’ait plus à avancer les frais.
    Les sages demandent également à ce que la simplification administrative soit de mise.
     
    • Etablir une transmission de données systématique entre médecins libéraux et hôpitaux
     
    Les sages sont plus que dubitatifs quant à la mise en place du dossier patient qui peine à décoller et ne tablent pas sur un succès triomphant en 2014. A contrario, ils restent plus que positifs sur la bonne mise en place de transmission d’informations sur le patient par messagerie numérique sécurisée entre professionnels de santé (médecins de ville vers l’hôpital principalement).
    Ils encouragent également vivement tous les projets liés à la télémédecine qui participera à la modernisation de notre système de santé (traitement plus rapide du patient donc de plus de patients, économie financière pour l’état...).
     
    • Regrouper très tôt les métiers de santé dans le cursus universitaire

     
    Les experts préconisent le rapprochement des facultés de maïeutique, odontologie, médecine et pharmacie pour l’appeler Faculté de Sciences de la santé, et ce pour développer une culture commune.
    Le groupe propose également de créer de nouveaux métiers de santé (aide à domicile par exemple).
     
    Toutes les recommandations seront discutées entre syndicats et administrations. Les reformes retenues seront votées dans la loi de santé publique 2014.

     

    Ecrit par: marcillaud
    Article mis à jour le : jeudi 25 juillet 2013

    Ces articles sont à vocation pédagogique et informative et n'ont pas de valeur légale ou réglementaire. Malgré toute l'attention portée à leur rédaction et la relecture par un collège de professionnels expérimentés, Solutions Medicales décline toute responsabilité en cas d'inexactitude ou de lacune que ces textes pourraient comporter.