SolutionsMédicales.fr
Le portail au service des professionels de santé

La CARMF annonce une baisse des revenus des médecins libéraux en 2012

    Baisse des revenus des médecins libéraux en 2012

      
    La CARMF (Caisse autonome de Retraite des Médecins de France) vient de rendre public les résultats de son étude concernant les revenus nets 2012 des médecins libéraux. Ainsi, en étudiant les avis d’imposition des médecins généralistes et spécialistes, elle vient de mettre à jour une baisse globale de 2,4 % des revenus médicaux des libéraux. Focus sur ces récentes statistiques. 
     

    Baisse importante des bénéfices non commerciaux (BNC) en 2012 pour les médecins libéraux

     
    Pour les médecins libéraux, les statistiques récentes de la CARMF font état de 84 072 euros de BNC, soit une baisse de 2,4 % en 2012 par rapport à l'année précédente.
    Cette décroissance touche presque toutes les spécialités et les différents secteurs d’exercice. Néanmoins, les médecins libéraux du secteur 1 sont un peu moins touchés (-1,97 %).
     

    Des spécialités plus durement touchées que les autres

     
    Certains secteurs subissent plus durement cette baisse, comme la chirurgie, la gynécologie, la néphrologie, la gynécologie médicale ou encore la radiologie / imagerie médicale. En effet, leurs revenus ont connu une diminution de plus de 3%.
     
    Les médecins généralistes sont eux aussi éprouvés puisque la CARMF fait état de 71 053 € de BNC en moyenne, ce qui représente une baisse de revenus de 2,51%.
     

    Des secteurs qui laissent entrevoir une légère hausse

     
    Parmi les spécialités en progression, on peut citer la pneumologie (+0,86 %) et la neurologie (+0,85%). La seule hausse réellement significative concerne la psychiatrie qui a vu son BNC augmenter de façon sensible (+1,56%).
     

    Un constat globalement médiocre :  une perte de pouvoir d'achat pour les médecins

     
    Compte tenu de l’inflation qui s’est élevée à 2,00 % en 2012, les rares hausses restent sensiblement inférieures à l’évolution du coût de la vie.
    Alors que l’année 2011 avait été positive dans l’ensemble grâce à la hausse du « C », 2012 voit donc baisser l’ensemble des revenus des médecins libéraux.
     

    Une publication qui relance la polémique entre la CARMF et les syndicats de libéraux

     
    Le président de la CARMF, le Dr Gérard Maudrux, profite de la publication de cette étude pour rappeler qu’«en 7 ans l'augmentation du C n'a été que d'un euro alors que charges, impôts, produits courants ont augmenté de 20 %, soit l'équivalent de près de 5 € par consultation
    Ainsi, selon lui, si le C avait connu des augmentations similaires, la CARMF serait « excédentaire et l’on pourrait diminuer les cotisations ou augmenter plus les retraites ». Une critique directe envers les syndicats libéraux, et alimente la  polémique ouverte qui règne depuis plusieurs mois entre la caisse de retraite des médecins et les syndicats, qu'il s'agisse de la CSMF, du SML ou de MG France !
     

    Ecrit par: Pauline de Waele
    Article mis à jour le : mercredi 7 mai 2014

    Ces articles sont à vocation pédagogique et informative et n'ont pas de valeur légale ou réglementaire. Malgré toute l'attention portée à leur rédaction et la relecture par un collège de professionnels expérimentés, Solutions Medicales décline toute responsabilité en cas d'inexactitude ou de lacune que ces textes pourraient comporter.