SolutionsMédicales.fr
Le portail au service des professionels de santé

Pour ou contre le Tiers Payant Généralisé ?

    Le Tiers-Payant Généralisé fait l'unanimité (contre lui) chez les syndicats de médecins libéraux

    Marisol Touraine a présenté hier, jeudi 19 Juin, les grandes lignes de son projet de loi Santé, qui sera présenté au parlement en septembre.

    Parmi la liste, parfois peu cohérente, des sujets (lutte conre le tabac, salles de shoot, prévention scolaire, etc...), l'un attise particulièrement  la grogne des médecins libéraux : la généralisation du Tiers Payant, qui devrait devenir applicable en 2017..
     

    • Le principe du Tiers Payant Généralisé : tous les médecins devront s'équiper pour télétransmettre (même si la plupart le sont déjà) et le patient ne règlera plus rien pour une consultation chez un médecin conventionné. C'est donc l'Assurance Maladie qui règlerait directement les actes des médecins, pour la partie remboursée, et les mutuelles qui règleront directement aux médecins les dépassements d'honoraires. 

     

    • Qui est pour ? le gouvernement. Avec pour argument principal un meilleur accès aux soins et une égalité de traitement.
    • Qui est contre ? L'ensemble (ou quasiment) des médecins et des syndicats représentatifs (CSMF, FMF, SML...) qui dénoncent  pêle-mêle :
      • la déresponsabilisation complète des patients, transformés en usagers (risque de rendez-vous non honorés, etc) ;
      • la dévalorisation de l'acte médical et le mépris du médecin, de ses compétences et de sa formation ;
      • le risque de surconsommation d'actes médicaux (gratuits, donc on ne se prive pas car on ne réalise pas le coût)
      • la charge administrative que cela représentera pour les médecins : temps de traitement, de suivi et de relance des impayés ;
      • le temps consacré à gérer la sécurité sociale et les quelques 400 mutuelles, au détriment du temps médical
      • le problème de trésorerie que cela pourrait poser aux médecins : est-ce réellement à eux de jouer le rôle de "banque de la sécu" ?
      • le coût de cette mesure pour les médecins, estimée entre 3 € et 3,50 € / acte (sur un C bloqué à 23 € !)
    Les syndicats soulignent que les médecins appliquen déjà le Tiers payant, dit "social" pour les bénéficaires de la CMU, de l'AME entre autres. Ils ne remettent pas en cause le fait que les finances personnelles ne doivent pas être un frein aux soins de premiers recours, mais ils soulignent tous que la ministre a une méconnaissance de la médecine libérale et que le problème "n'est pas pris dans le bon sens" : le problème d'accès aux soins vient des déserts médicaux, des délais de prise de rendez-vous qui s'allongent. Le risque d'une médecine perçue comme gratuite viendrait alors allonger les délais d'attente au lieu de favoriser l'accès aux soins.
    Même les français sont partagés sur cette mesure, qui ne leur semble pas forcément prioritaire dans le contexte économique actuel...

    Ecrit par: Lacroix
    Article mis à jour le : vendredi 20 juin 2014

    Ces articles sont à vocation pédagogique et informative et n'ont pas de valeur légale ou réglementaire. Malgré toute l'attention portée à leur rédaction et la relecture par un collège de professionnels expérimentés, Solutions Medicales décline toute responsabilité en cas d'inexactitude ou de lacune que ces textes pourraient comporter.