SolutionsMédicales.fr
Le portail au service des professionels de santé

Cotisation au conseil de l’ordre des médecins : la cotisation augmente de 15 %

    Conseil National de l'Ordre des médecinsL’Ordre des médecins a annoncé une augmentation de 15 % de la cotisation ordinale pour les médecins en activité : celle-ci s’établit désormais à 320 € / an.

     

    Les médecins retraités souhaitant rester inscrits au Tableau du Conseil de l’Ordre sont également concernés par une augmentation importante : leur cotisation ordinale augmente de 23 %, coûtant désormais 80 %.

     

    Notez qu’en cas d’exercice en SEL, les médecins doivent s’acquitter d’une cotisation individuelle par praticien plus d’une cotisation à taux plein pour la SEL. Celle-ci n’ouvre pas doit à une voix supplémentaire lors des votes, ceux-ci étant réservés aux personnes physiques.

     

    Le Dr Patrick Bouet, Président du CNOM, a justifié dans une lettre d’accompagnement, cette augmentation significative, par le rôle majeur retrouvé par l’institution et notamment :
    • Sa lutte contre le projet de loi Santé, pour une réécriture et une concertation du projet de loi, afin d’en différer l’étude parlementaire
    • Les nombreux partenariats professionnels noués en 2014
    • L’évolution du conseil de l’ordre et de son rôle, comme par exemple : mise en place de l'inscription ordinale en ligne, le rôle de l’ordre dans la validation des acquis de l’expérience des médecins, ou son rôle dans la détection des insuffisances professionnelles.
    Cette augmentation importante accentue la colère des médecins, dans un contexte de révolte déjà important, contre la loi Touraine notamment.
     

    Ecrit par: Solutions Medicales
    Article mis à jour le : mercredi 28 janvier 2015

    Ces articles sont à vocation pédagogique et informative et n'ont pas de valeur légale ou réglementaire. Malgré toute l'attention portée à leur rédaction et la relecture par un collège de professionnels expérimentés, Solutions Medicales décline toute responsabilité en cas d'inexactitude ou de lacune que ces textes pourraient comporter.