SolutionsMédicales.fr
Le portail au service des professionels de santé

Crash test pour les ECN informatisées

    Lundi 7 décembre, devait se dérouler le test grandeur nature pour le passage du concours des ECN 2016 sur tablette (ECN ou Epreuves Classantes Nationales informatisées)...
    Tout ne s'est pas déroulé exactement comme prévu...

     


    Les ECNi des lundi 7 et Mardi 8 décembre annulées quelques minutes après le début des épreuves 


    Près de 8000 étudiants en médecine se sont donc mobilisés dans 34 centre d'examens pour 2 jours pour ce test grandeur nature, destiné à valider la solution technique et le mode opératoire en vue des épreuves "d'internat" de mai 2016...
    Las, dès les premières minutes, un ralentissement généralisé de l'application empêchait les étudiants en médecine de voir s'afficher leurs épreuves ou de sélectionner des réponses...Dans la plus grande précipitation et amateurisme, ces 2 journées d'épreuves blanches étaient finalement annulées, les erveurs étant saturés (il est vrai que le nombre d'étudiants en médecine passant les péreuves n'est pas connu à l'avance...)

    Un crash-test lors de l'épreuve ECNi de mercredi 9 décembre


    Alors qu'on annonçait mercredi matin aux étudiants de fin d'externat (6ème année)  que le problème des serveur avait été résolu, on programmait à la hâte une épreuve nationale test mercredi après-midi.
    Là encore, de nombreux bugs ont empêché l'épreuve blanche de se dérouler normalement. C'est l'application en elle-même qui s'est cette fois-ci montrée défaillante.
    Les étudiants en médecine ont rebaptisé les ECN en "Epreuves Crashantes NAtionales" et sont désormais très inquiets sur la faisabilité technique d'une telle épreuve en mai 2016.
    Or les enjeux pour les étudiants sont importants, puisque ces épreuves, nationales, permettent de déterminer le choix de spécialités et de villes d'études auxquelles ils ont accès pour leur internat de médecine.
     

    Le CNG dépassé ?


    Le Centre National de Gestion (CNG), en charge de l'organisation des ECN, est pointé du doigt, tant pour son optimisme démesuré que pour son incapacité à prendre les mesures adaptées à ce fiasco. Le CNG a en effet jugé son système "performant, adapté et satisfaisant", et c'est tout juste s'il concède quelques bugs à corriger dans don application.
    Une prochaine épreuve test des ECNi est prévue en Mars, mais les ssociations d'étudiants en médecine ont d'ores et déjà annoncé qu'elle n'y prendraient pas part si des gages de fonctionnement normal n'étaient pas apportés en amont. Elles accusent le CNG et les minitères de tutelle de n'avoir pas pris la mesure du défi que représente l'informatisation des ECNi...dont ont ne sait à ce jour si elles pourront effectivement se tenir sur tablette en 2016. Le stress, déjà très présent au cours de cette 6ème année de médecine, est monté d'un cran cette semaine chez les futurs internes, inquiets de n'avoir pu bénéficier d'une véritable épreuve blanche.

     

     

    Ecrit par: Lacroix
    Article mis à jour le : vendredi 11 décembre 2015

    Ces articles sont à vocation pédagogique et informative et n'ont pas de valeur légale ou réglementaire. Malgré toute l'attention portée à leur rédaction et la relecture par un collège de professionnels expérimentés, Solutions Medicales décline toute responsabilité en cas d'inexactitude ou de lacune que ces textes pourraient comporter.