SolutionsMédicales.fr
Le portail au service des professionels de santé

deuxiemeavis.fr, site d'avis médical payant, bouscule la toile

    deuxiemeavis.fr, premier site d'avis médical payant


    Le site deuxiemeavis.fr, lancé cette semaine par des multi-entrepreneurs à succès, propose un deuxième avis médical en ligne pour les patients ou leur famille, sous 7 jours maximum et pour 295 €, sous l'égide d'un collège de médecins experts. Assurant couvrir plus de 180 pathologies grâce à la participation de 84 médecins experts, le site assure avoir eu l'aval du conseil de l'ordre des médecins et la bénédication  de la HAS, et oeuvrer pour un "meilleur accès aux soins spécialisés de la population".


    Un tollé du milieu médical connecté


    Il n'aura fallu que quelques heures pour que le communiqué de presse de lancement du site fasse le tour de la toile, en particulier grâce à twitter (#DeuxiemeAvis)
    Le tollé des médecins face à cette initiaitive semble unanime , la réaction des e-patients est plus partagée.
    La CSMF est le premier syndicat à condamner officiellement le site, dénonçan une marchandisation de la santé. L'UFML n'est pas en reste avec une déclaration à ce sujet prévue devant l'Assemblée Natioanle prévue lors de leur action ce jeudi 17 décembre.


    Ce que reprochent médecins et syndicats au site deuxiemeavis.fr

    • La marchandisation de la santé, y voyant là la première dérive de la Loi Santé votée le 2 décembre dernier, et l'émergence très rapide d'ne médecine à deux vitesses.
    • Le fait de surfer sur les peurs de patients et d'entretenir le doute sur l'expertise du corps médical (qui s'offusque rarement qu'un deuxième avis médical soit naturellement demandé par un patient, notamment dans le cas de pathologies graves)
    • Le conseil et diagnostic en ligne, sans examen des patients : seuls sont transmis les examens médicaux et un questionnaire médical. Soyons honnête, le site propose que le médecin expert prenne i besoin contact, sous réserve de l'autorisation du patient, avec l'équipe médiclae du patient.
    • Le conflit d'intérêt des experts médicaux et associations de patients (la vice-présidente du Collecti Interassociatif sur la santé, Mme Claude Rambaud, étant memebre du comité scientifique du site) qui sont associés au site deuxiemeavis.fr et du site qui aurait négocié la prise en charge complète avec certaines mutuelles (une réseau de soins déguisés ?)...voire même l'indépendance des conseils médicaux prodigués.
    • Le coût (295  €) quand la consultation chez le médecin de secteur I est limitée à 23 € pour le généraliste et 28 € pour le spécialiste. (Evidemment, il faut y avoir accès à proximité, arguient certains, mais est-ce une raison pour surfacturer un service à distance ?)
    • L'absence de réassurance sur la sécurisation des données et le risque sur le secret médical.
    Bref, les obstacles sont nombreux, et notamment d'ordre éthique, dans un contexte médical tendu suite au passage de la Loi de Santé. Les médecins voient là une première expression de ses dangers.
    Le Conseil de l'Ordre des médecins a demandé à son Vice-Président, le Dr Jacques Lucas, d'examiner le dossier DeuxiemeAvis.fr. Celui-ci rappelle dans ses tweets que "Dans une offre publique de télé-expertise en médecine il y a 4 sujets: 1- la légalité. 2- le tarif. 3 - la prise en charge .4-la publicité", afin de cadrer un débat parfois trop passionnel.

    Ecrit par: Lacroix
    Article mis à jour le : mardi 15 décembre 2015

    Ces articles sont à vocation pédagogique et informative et n'ont pas de valeur légale ou réglementaire. Malgré toute l'attention portée à leur rédaction et la relecture par un collège de professionnels expérimentés, Solutions Medicales décline toute responsabilité en cas d'inexactitude ou de lacune que ces textes pourraient comporter.