SolutionsMédicales.fr
Le portail au service des professionels de santé

Fermeture de 16 000 lits d'hôpitaux d'ici 2017

    Les hôpitaux doivent réaliser 3 milliards d'économie d'ici 2017


    Les établissements hospitaliers doivent contribuer au redressement des finances publiques en générant 3 milliards d'économies entre 2015 et 2017.
    Largement déficitaires, les 32 CHU représentent un déficit cumulé de 200 milions d'euros en 2014, et une dette de 11 milliards d'euros. Il y a donc urgence à redresser la barre. D'où l'objectif qui leur a été fixé par le gouvernement de réaliser collectivement 3 milliards d'écnomies sur 3 ans.

     

    10 % des lits d'hôpitaux seront supprimés

    La ministre de la santé Marisol Touraine a clairement fixé l'objectif : fermer 10 % des lits des services de médecine et de chirurgie au sein des hôpitaux. Soit la fermeture programmée de près de 16 000 lits d'hôpitaux, en réponse au besoin d'économies et à la sous-occupation au sein de certains services.


    La carte de France des fermetures de lits d'hôpitaux

    Le Figaro livre la carte de France des suppressions de lits d'hôpitaux, région par région.

     

    L'Ile de France et l'Alsace sont les régions les plus touchées par cette réduction du nombre de lits d'hôpitaux, avec 12 % de lits supprimés dans les hôpitaux. 
    Mais cette réforme, si elle est nécessaire d'un point de vue financier au moins, ne pourra pas aller sans une réduction d'effectifs.


    La masse salariale représente aujoud'hui 65 % du coût des établissements hospitaliers...c'est donc a priori là qu'il y a le plus d'économies à réaliser, malgré les non-dits de la ministre de la santé.

    Ecrit par: Lacroix
    Article mis à jour le : jeudi 31 mars 2016

    Ces articles sont à vocation pédagogique et informative et n'ont pas de valeur légale ou réglementaire. Malgré toute l'attention portée à leur rédaction et la relecture par un collège de professionnels expérimentés, Solutions Medicales décline toute responsabilité en cas d'inexactitude ou de lacune que ces textes pourraient comporter.