SolutionsMédicales.fr
Le portail au service des professionels de santé

Les 10 propositions pour l'avenir de la santé, issues de la Grande Consultation du CNOM

    Après la Grande Consultation, est venu les temps des propositions du CNOM pour l'Avenir de la Santé


    Le Conseil de l'Ordre des Médecins a publié son Livre Blanc pour l'Avenir de la Santé, proposant et détaillant 10 actions pour répondre aux dysfonctionnements identifiés par les médecins et patients lors de la Grande Consultation pour la santé de demain.
    Ces 10 propositions sont organisées autour de 3 axes prioritaires : l'organisaiton territoriale des soins, l'allègement de l'exercice des médecins et l'évolution de leur formation initiale et continue.

     

    1er axe prioritaire : Simplifier l’organisation territoriale des soins avec une gouvernance partagée entre acteurs et usagers

     

    • PROPOSITION N° 1 : Mettre en place un échelon territorial unique pour améliorer la coordination des soins

    Pour répondre à l'absence de transversalité et aux dysfonctionnements connus dans la prise en charge des patients, tant en terme de coordination ville-hôpital qu'en termes de permanence des soins ambulatoires, le CNOM préconise la recomposition de l'offre de soins existante à un échelon territorial nouveau, baptisé Bassin de Proximité Santé (BPS), impliquant les hôpitaux ou cliniques locaux existants, les cabinets de ville et les pôles et maisons de santé, afin de composer une offre de soins primaires et secondaires cohérente et lisible.

     

    • PROPOSITION N° 2 : Instaurer la démocratie sanitaire à tous les niveaux territoriaux

    Il s'agit d'organiser  la co-construction et le pilotage de la démocratie sanitaire grâce à des instances créées à 3 niveaux :
    • un comité de pilotage du Bassin de Proximité Santé pour guider l'action locale, 
    • un comité d'effecteurs du Bassin de Proximité Santé, organisé autour de l'ARS qui coordonne la coppération entre les différents acteurs locaux
    • un comité Régional de Pilotage des projets de santé
    • un comité stratégique national définissant les grandes orientations et organisations de santé.
    • PROPOSITION N° 3 : Créer un portail d’information unique entre acteurs de santé et usagers au niveau de chaque bassin de proximité santé


    L'idée serait que les nouveaux portails portent sur le bon périmètre géographique (le BPS) et incluent tous les acteurs de santé : ARS, établissement hospitaliers publics et privés, ordres, URPS...

     

    2ème axe prioritaire : Décloisonner et alléger l’exercice  des médecins

    • PROPOSITION N° 4 : Redonner du temps médical aux médecins

    Cette proposition comporte 2 volets : alléger les contraintes administratives des médecins et leur faciliter l'accès aux systèmes d'informations.?
    • PROPOSITION N° 5 : Mettre en place un système social protecteur et un mode de rémunération valorisant pour tous


    Ce point devrait être largement discuté dans les négociations conventionnelles en cours, qu'il s'agisse de la revalorisation de l'acte, de la diversitification de la rémunération des médecins, ou de la couverture sociale des médecins ou encore de la valorisation de leur expérience.

    • PROPOSITION N°6 : Promouvoir et faciliter les coopérations inter et intra-professionnelles


    Il s'agit là de faciliter les regroupements physiques (type Maisons de Saté) ou virtuels (type Pôles de santé), favorisatn la coordination pluri-professionnelle de soins, et d'encourager les passages ville - hôpital (dans les 2 sens).

    • PROPOSITION N° 7 : Simplifier les relations avec les organismes gestionnaires

     

    L'Ordre des Médecins réaffirme son opposition au Tiers-Payant Généralisé obligatoire et demande la désignation d'un interlocuteur unique pour les médecins et les patients au sein des organismes gestionnaires.

     

    3ème axe prioritaires : Ouvrir et professionnaliser la formation des médecins

    • PROPOSITION N° 8 : Réformer le numerus clausus et la PACES pour une meilleure adaptation aux besoins des territoires


    Adapter le numérus clausus aux capacités des universités et aux besoins des territoires, mettre en place un socle commun de 1ère année à toutes les professions de santé et proposer des équivalences basées sur le système européen LMD pour les étudiants en médecine sont les 3 points inclus dans cette proposition.

     

    • PROPOSITION N° 9 : Régionaliser la formation initiale et renforcer la professionnalisation du deuxième cycle à l’internat


    Attirer des étudiiants en médecine dans les territoires en risque de désert médical en remplaçant les ECN (au niveau national) pour des épreuves inter-régionales (ECiR), puis inciter les étudiants en médecine à poursuivre leurs études post-DES dans les territoires sous-médicalisés sont les principales actions préconisées.

     

    • PROPOSITION N° 10 : Renforcer la formation continue par la recertification

    L'Ordre des Médecins propose de piloter une re-certification des médecins qui aurait lieu tous les 6 ans, afin de valider les acquis de l'expérience et garantir le niveau de formation des praticiens (au regard de leur activité professionnelle et de leur activité de formation)  et de développer des modules de DPC communs à plusieurs spécialités permettant de développer des passerelles entre spécialités au cours de la carrière des médecins.

     

    L'ensemble des propositions du Conseil de l'Ordre, qui à la Grande Consultation pour la santé de démain est disponible dans le Livre Blanc pour l'Avenir de la Santé.


     


    Ecrit par: Lacroix
    Article mis à jour le : mardi 19 avril 2016

    Ces articles sont à vocation pédagogique et informative et n'ont pas de valeur légale ou réglementaire. Malgré toute l'attention portée à leur rédaction et la relecture par un collège de professionnels expérimentés, Solutions Medicales décline toute responsabilité en cas d'inexactitude ou de lacune que ces textes pourraient comporter.