SolutionsMédicales.fr
Le portail au service des professionels de santé

2015 : les revenus des médecins libéraux stagnent !

    Stagnation des revenus des médecins libéraux dans presque toutes les spécialités en 2015


    Les AGA adhérentes de l'UNASA ont publié leurs chiffres, ils sont sans appel : pour quasiment tous les médecins libéraux, les revenus de 2015 ont progressé de moins de 2 % , quand ils n'ont pas régressé. C'est notamment le cas des gynécologues, (médicaux et obstétriciens), des pédiatres, des psychiatres, des rhumatologues et des cardiologues, dont le revenu libéral a baissé de -2.5 % à -0.6%.

    De l'autre côté du spectre, ceux qui tirent le mieux leur épingle du jeu sont les pneumologues, les ophtalmologues, les radiologues et les anesthésistes. Les hausses de leurs revenus libéraux restent toutefois modérées, comprises pour la plupart entre 1 et 1.7 %.

    On trouve ensuite une quelques spécialistes dont les revenus sont quasi constants  : endocrinologues, gastro-entérologues, dermatologues.

     

    Les médecins généralistes limitent la casse avec une hausse de leur bénéfice de 1.2 %


    Les médecins généralistes limitent la casse avec une augmentation moyenne de 1.2 % de leurs bénéfices en 2015 : ils déclarent en moyenne 83 388 € de bénéfices, pour 155 684 € de CA perçus (honoraires) (source UNASA)

     

    2015 est ainsi, comme attendu, le moins bon cru de ces 3 dernières années pour les revenus des médecins libéraux.
    Pour la médecine générale, seules l'épidémine de grippe, d'ampleur exceptionnelle début 20115, et la crise de la démographie médicale ont été des vecteurs de croissance pour les médecins généralistes.
    En effet, comme le révèle l'annuaire de la démographie du CNOM en mai 2016, il y a près de 1100 généralistes en moins en 2015 par rapport à 2014 (soit 2% des effectifs)
     

    Les bénéfices des Médecins généralistes progressent 2 fois moins vite que leurs recettes

     

    Ils sont surbookés, connaissent une hausse de leur activité individuelle, mais n'en tirent que peu de fruits, leurs charges (CSG, CFE notamment et charges de personnel) ayant augmenté de plus de 7 % en 2015.
    Le gel des honoraires, conjugué à une activité stable voire en régression, expliquent également ce mauvais résultat.

    La tendance pour 2016 n'est pas meilleure et on s'attend déjà à une nouvelle stagnation voire baisse des revenus des médecins libéraux pour 2016.
     

     

     

     

    Ecrit par: Lacroix
    Article mis à jour le : lundi 27 juin 2016

    Ces articles sont à vocation pédagogique et informative et n'ont pas de valeur légale ou réglementaire. Malgré toute l'attention portée à leur rédaction et la relecture par un collège de professionnels expérimentés, Solutions Medicales décline toute responsabilité en cas d'inexactitude ou de lacune que ces textes pourraient comporter.