SolutionsMédicales.fr
Le portail au service des professionels de santé

Marisol Touraine dresse un bilan du Pacte Territoire Santé n° 2

    Quand Marisol Touraine dresse un bilan à 1 an du Pacte Territoire Santé n° 2
     

    desert medicalA un an du Pacte Territoire Santé n° 2, Marisol Touraine dresse un bilan plutôt positif face à la lutte contre les déserts médicaux en regard des chiffres qu’elle fait exposer par la Directrice générale de l’offre de soins. Mais que faut-il lire au travers de ces chiffres prometteurs ?
     

    Un bilan positif sur le volet des CESP

     
    En regard des 10 engagements annoncés dans la deuxième version du pacte Santé Territoire en 2015, oui, les chiffres sont encourageants. Les étudiants en médecine ont répondu favorablement dans cette lutte contre la désertification médicale avec des contrats d’engagement de service public signés au-delà des espérances (2100 prévus en 2017 au lieu des 1700 prévus initialement).

     

    Les maisons de santé pluridisciplinaires, représentant une façon d'exercer coordonnée entre les différentes professions de soins primaires, , se voient elles aussi se multiplier dans un horizon de 2 ans.

    Mais le bilan est incomplet. Qu’en est-il alors pour le développement des stages des futurs médecins en cabinet de ville ? Quels sont les progrès en matière de télémédecine ? Marisol Touraine ne mettrait-elle pas l’accent que sur ce qui a progressé ?
     

    Un mécontentement persistant des médecins et des déserts médicaux toujours existants

     
    Malgré un bilan présenté comme positif, peut-on dire que la question des déserts médicaux est solutionnée ? Pas aux yeux de l’association des petites villes de France qui réclament des mesures plus affirmées. En effet, présents le 6 octobre à l’Assemblée Nationale lors de la journée d’étude sur les déserts médicaux, les élus de l’association, directement concernés, ont proposé un certain nombre de mesure permettant de garantir l’offre de soins. Ils reviennent une nouvelle fois sur la régulation de l’installation des médecins généralistes, avançant les avantages que celle-ci a eu pour les pharmaciens et les infirmiers.

    La périodicité du zonage est soulevée afin d’éviter de valoriser des installations dans des secteurs qui ne sont plus dépourvus de praticiens.
     

    Quel avenir pour les déserts médicaux ?

     
    Les chiffres annoncés par Marisol Touraine sont à confronter avec d’autres données :

    • A quelle échéance les les 2100 médecins en formation sous contrats d’engagements de service public signés en 2017 seront-ils opérationnels ?
    • Quelles garanties a-t-on (élus comme médecins) à l’issue du contrat engageant les professionnels avec le service public ?
    • Cette incitation financière ne va-t-elle pas davantage porter un intérêt pécuniaire à l’exercice ambulatoire plutôt qu’une réelle volonté d’exercer une médecine de proximité ?

     
    La désertification médicale reste un sujet à la fois actuel et d’avenir qui doit réussir à réunir le monde politique et médical pour tendre vers une prise en charge optimale de ces patients isolés dont l’accès au soin reste une priorité pour tous.
    Pour découvrir ici les territoires dynamiques qui cherchent des médecins et proposent des projets de santé attractifs

     

    Ecrit par: Lacroix
    Article mis à jour le : lundi 17 octobre 2016

    Ces articles sont à vocation pédagogique et informative et n'ont pas de valeur légale ou réglementaire. Malgré toute l'attention portée à leur rédaction et la relecture par un collège de professionnels expérimentés, Solutions Medicales décline toute responsabilité en cas d'inexactitude ou de lacune que ces textes pourraient comporter.