SolutionsMédicales.fr
Le portail au service des professionels de santé

Préparer sa retraite

La retraite, vous y pensez, mais vous ne savez pas très bien ni comment vous y prendre, ni vos droits exacts. En tant que professionnel de santé, une première règle : votre interlocuteur privilégié sur ce sujet est votre caisse de retraite (CRAMF, CARPIMKO, CARCDSF) dédiée. Voici toutefois une petite synthèse des règles de prise de retraite, en termes d'âge, de cotisations et de mode de calcul des pensions, pour bien préparer votre retraite.

Il faut tout d'abord savoir que votre retraite sera un cumul de 3 régimes auxquels vous avez cotisé : régime de base, régime complémentaire, et régime ASV (pour les praticiens conventionnés). Si vous avez cotisé auprès d'autres caisses de retraite, sous un autre statut (ex : salarié), cela se cumule.

  • A quel âge prendre sa retraite ?

    Vous pouvez prendre votre retraite à 65 ans (pour les praticiens nés avant 1951), portés à 67 ans pour les professionnels de santé nés à partir de 1955, à taux plein pour les 3 régimes, quel que soit le nombre de trimestres cotisés .
    A partir de 60 ans, portés progressivement à 62 ans  , vous pouvez également partir à taux plein du régime de Base si vous justifiez :Entre 60 et 64 ans , vous pouvez également partir à la retraite si vous n'atteignez pas la durée de cotisation indiquée, avec une minoration définitive sur votre pension versée. Cette minoration est de 1,25 % par trimestre manquant (soit pour atteindre 65 ans, soit pour atteindre le nombre de trimestres, le chiffre le plus favorable étant retenu), dans la limite de 20 trimestres (soit une minoration maximale de 25 % de la pension du régime de Base).
    Au-delà de la durée de cotisation requise et de 60 ans, une majoration de 0,75 % par trimestre cotisé après le 1er avril 2004 est appliquée à la retraite du régime de base.
    • de 160 trimestres cotisés (nés avant 1949)
    • de 161 trimestres (nés en 1949),
    • 162 trimestres (nés en 1950),
    • 163 trimestres cotisés (nés en 1951),
    • 164 trimestres cotisés (nés en 1952),
    • 165 trimestres cotisés (nés en 153 et 1954)
    • 166 trimestres cotisés (nés à partir de 1955).
  • En cas de travail au-delà de 65 ou 67 ans selon votre année de naissance, une surcote de 0,75 % par trimestre cotisé supplémentaire sera appliquée sur votre pension relavant du régime de base.
  • Pour les régimes complémentaires et ASV, une décote est systématiquement appliquée avant 65 ans : -5% par année d'anticipation avant 65 ans, avec un maximum de 25 %.
  • Ex : Vous prenez votre retraite à 62 ans avec votre régime de base à taux plein, votre retraite complémentaires et ASV est minorée de 15 % (3*5 %)
    Des rachats de trimestres sont possibles sous certaines conditions pour limiter la décote. Il faut alors distinguer le rachat de trimestres (qui permet seulement d'anticiper la date de départ à la retraite ou de diminuer la décote appliquée) du rachat de trimestres + points (qui permet également d'augmenter la pension perçue).
    Cas particuliers : les praticiens de santé justifiant d'une carrière longue (entre 169 et 172 trimestres) ou justifiant d'un taux d'incapacité permanente supérieur à 80 % peuvent demander leur retraite à partir de 55 ans.

Voici une synthèse des âges de départ en retraite selon votre année de naissance :


  • Quelles sont les règles de cotisations ?

    Pour le régime de Base : 1 trimestre validé par tranche de revenu supérieure à 200h de SMIC horaire (1886 € au 1er Janvier 2013), dans la limite de 4 trimestres / an.
    Périodes de cotisations prises en compte : externat, internat et clinicat  ont fait l'objet de rémunérations avec prélèvement de cotisations sociales à partir de 1964. Elles sont donc prises en compte dans les périodes de cotisation, mais relèvent du régime général (géré par la Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse)
    Les autre périodes prises en compte dans la durée de cotisation sont :
    • Les périodes d'exonération pour impécuniosité, pour maladie et accouchement (naissances antérieures au 1er Janvier 2004)
    • les périodes de bénéfice de la rente d'invalidité
    • les périodes du service national obligatoire
    • Les périodes de début d'activité non cotisées (dispense des premières années d'exercice) et les périodes de dispenses de cotisation pour insuffisance de revenus ne sont pas prises en compte.
    • Majoration de la durée de cotisation pour enfants : Depuis le 1er Avril 2010 : Une majoration de 4 trimestres sera accordée aux femmes au titre de la maternité ; Une majoration de 4 trimestres, s'ajoutant à la précédente, sera accordée aux parents (à la mère, sauf si le père apporte la preuve qu'il a élevé seul les enfants) au titre de l'éducation de l'enfant ; Une majoration de 4 trimestres est prévue en cas d'adoption.
  • La retraite moyenne des médecins libéraux
     

retraite moyenne medecins CARMF 2015En mars 2015, la retraite moyenne d'un médecin libéral était de 2602 € / mois (source : CARMF) , dont 1155 € au titre du régime complémentaire vieillesse, qui représente donc 55 % de la pension versée aux médecins. Le régime ASV représente 906 € et 35 % de la pension, e le reste est assuré par le régime de base, à hauteur de 541 € (soit 24 %). 

 

  • Comment sont calculées les retraites des professionnels de santé libéeaux ?

Pour chaque régime, la valeur de la pension est égale à un nombre de points acquis par trimestre de cotisation x valeur du point au moment où la retraite est liquidée x coefficient de décote ou surcote éventuel.
  • Valeur du point de retraite  au 1er Janvier 2015 : Les règles d'acquisition de points de retraite sont les suivantes :
    • pour le régime de base : 0,5620 €
    • pour le régime complémentaire : 78,40 €
    • pour le régime ASV : 13 € (attention, la valeur du point dépend depuis 2009 de la période d'acquisition)
    •  
    • Pour le régime de base :
      • Avant 2003, 1 trimestre cotisé rapporte forfaitairement 100 points de retraite.
      • Depuis 2004 : 450 point attribués jusqu'à 31 477 € de revenus, puis 100 points de 31 477 € à 185 160 €. Maximum : 550 points.
    • Pour le régime complémentaire : les points sont acquis proportionnellement à la cotisation versée - 1 point pour 12 054 € de revenus, dans la limite de 10 points maximum.
    • Pour le régime ASV, chaque cotisation annuelle donne droit à 37,52 points (de 1960 à 1972) ou 30,16 points (de 1972 à 1993) ou 27 points depuis 1994, ou 27 points + jusqu'à 9 points de cotisation annuelle d'ajustement depuis 2012

      La pension des régimes complémentaires et ASV des praticiens de santé ayant eu ou élevé 3 enfants ou plus est majorée de 10 %.

      Majoration du nombre de points : Les femmes praticiens de santé bénéficient de 100 points supplémentaires au titre du trimestre civil d'un accouchement à partir du 1er janvier 2004.

      Attention : n'oubliez pas les retenues sur les retraites : la CSG (6,6 %), la CRDS (0,5 %) et la CASA (0,3 %) sont prélevées sur le montant brut de la retraite, qui est donc soumise à un taux de prélèvement sociaux de 7,4 %.

Voici les règles de base pour connaitre vos droits en prévision de votre retraite . Pour connaitre les démarches à effectuer, voir l'article « Prendre sa retraite ». Dans tous les cas, contactez votre caisse de retraite pour obtenir une simulation de vos droits et estimer votre pension de retraite si vous envisagez d'anticiper vos 65 ans.
Tout savoir sur le cumul emploi-retraite et activité libérale-retraite pour les médecins et paramédicaux.

 


Article mis à jour le : mercredi 15 novembre 2017

Ces articles sont à vocation pédagogique et informative et n'ont pas de valeur légale ou réglementaire. Malgré toute l'attention portée à leur rédaction et la relecture par un collège de professionnels expérimentés, Solutions Medicales décline toute responsabilité en cas d'inexactitude ou de lacune que ces textes pourraient comporter.