SolutionsMédicales.fr
Le portail au service des professionels de santé

5 conseils pour trouver un médecin remplaçant


    Bien qu’il ne soit pas toujours facile de trouver un repreneur pour son cabinet médical, le nombre de médecins remplaçants ne cesse d’augmenter de manière vertigineuse. Malgré cela, si l’on ne possède pas les bons réflexes, on peut passer à côté des candidats. Voici donc 5 conseils pour vous aider à trouver un médecin remplaçant, qu'il s'agisse pour vous de partir en vacances (bien méritées) sereinement, ou d'alléger votre exercice hebdomadaire.

     

    1- Connaître les modalités générales du remplacement 

    Le médecin installé qui souhaite se faire remplacer effectue une demande auprès du Conseil de l'Ordre de son département. Il ne doit pas exercer une activité médicale libérale pendant cette période, même partielle. Le médecin doit joindre au contrat de remplacement la licence de remplacement de l’étudiant ou l’attestation d’inscription à l’Ordre si le remplaçant est thésé.
    Un remplaçant peut exercer pendant une période de trois mois, renouvelable sur demande.

     

    2 - Faire fonctionner son réseau


    L’entraide professionnelle est une composante essentielle à chaque corps de métier. En ce qui concerne le médecin généraliste, elle permet de confier son cabinet et sa patientèle à une personne de confiance, qu’elle soit une connaissance directe ou recommandée par un confrère. Il ne faut donc pas hésiter à parler de ses besoins de remplacement autour de soi.

     

    3 - Se renseigner auprès des annuaires professionnels


    Il existe des annuaires spécialisés, tel le Répertoire Partagé des Professionnels de Santé (RPPS), qui permettent de trouver des renseignements sur les candidats remplaçants : données d’identification (N°RPPS, nom, prénom, date de naissance…), diplômes avec lieu et date d'obtention, périodes d'activités et lieux d'exercice ou encore les fonctions exercées, que ce soit en exercice libéral ou activité salariée.


     4 - Utiliser les sites de petites annonces médicales

    On peut trouver un remplaçant sur des portails dédiés aux professionnels de santé, comme Solutions Médicales. Ces sites de petites annonces sont très réactifs et fortement fréquentés par les jeunes étudiants (qui représentent quasiment 50 % des remplaçants) ; c’est même souvent le premier réflexe de recherche ! Ces sites permettent à la fois aux médecins de publier leur demande de remplaçant et à ceux qui en recherchent de déposer leur candidature pour des remplacements (gratuitement) , en fonction de leur disponibilité et du lieu géographique souhaité.

    5 - Proposer des conditions de remplacement attractives 

    Pour donner envie au remplaçant de venir une première fois et de revenir par la suite, il est bien entendu conseillé de mettre en place des conditions d'exercice et de remplacement attractives. 
    Veillez à fixer un bon taux de rétrocession qui satisfasse les deux parties. Si le cabinet est loin du domicile du remplaçant, vous pouvez également mettre un logement à sa disposition (notamment en milieu rural). Il peut s'agir, soit d'un logement prévu sur place au sein du cabinet, comme c'est de plus en plus le cas dans les maisons de santé récentes dans lesquelles un studio est prévu le plus souvent, soit du logement personnel du médecin remplacé, ou encore d'une solution tierce (chambre d'hôtel ou appartement loué pour l'occasion). Cette dernière solution a évidemment un coût plus élevé.
    D'autre part, il ne faut pas hésiter à jouer la carte de la régularité afin de fidéliser son remplaçant et faire attention à ne pas le submerger en votre absence en changeant par exemple de tour de garde si c'est possible. Il ne faut en effet pas sous-estimer l'effort nécessaire, pour le remplaçant, pour s'adapter à chaque praticien remplacé : informatique différente, consultations avec ou sans rendez-vous, aménagement pratique du cabinet (où sont les compresses ? ...) , petites habitudes de pratique et de prescription, mode de travail avec ou sans secrétaire, etc... : le remplaçant doit absorber beaucoup d'information en très peu de temps, alors pensez à lui simplifier la vie, il vous en sera reconnaissant, et les patients aussi.


    Enfin, si vous souhaitez céder votre cabinet à court ou moyen terme, mettez-le en avant car cela constitue un atout indéniable. 


    Le nombre de médecins remplaçants connaît une hausse de 364 % sur les vingt dernières années. Ce système a largement fait ses preuves puisqu’il permet d’exercer la médecine générale sans en subir quotidiennement les contraintes (charges administratives et fiscales élevées, grande amplitude horaire). Ainsi, vous devriez pouvoir trouver un remplaçant facilement, à condition de savoir où chercher !

     

    Petit rappel sur le remplaçant : Le médecin remplaçant peut être :
    • Un médecin thésé :  Il doit être inscrit au Conseil Départemental de l’Ordre de son ieu de résidence et être détenteur d’un diplôme d’état pour avoir le droit de remplacer. C’est le conseil Départemental de l’Ordre qui lui attribue un numéro d’inscription, une carte professionnelle et une attestation d’inscription au tableau de l’Ordre des Médecin. Ces papiers doivent être présentés lors de chaque remplacement.
    • Un remplaçant non thésé (étudiant en médecine) : L’étudiant doit être inscrit en 3ème cycle d’études de médecine générale et avoir effectué trois semestres d'internat, dont un chez un généraliste. Il doit également être titulaire d’une licence de remplacement qu’il obtiendra auprès du Conseil Départemental de l’Ordre où siège la faculté de l’étudiant en médecine. Cette licence est valable un an. 

     

    Article mis à jour le : mercredi 29 octobre 2014

    Ces articles sont à vocation pédagogique et informative et n'ont pas de valeur légale ou réglementaire. Malgré toute l'attention portée à leur rédaction et la relecture par un collège de professionnels expérimentés, Solutions Medicales décline toute responsabilité en cas d'inexactitude ou de lacune que ces textes pourraient comporter.